• Myriam Blal

Découvrez mon assiette printanière

Les températures vacillent et jouent avec nos nerfs, c’est probablement le signe du printemps qui arrive enfin, et avec lui, de nouvelles couleurs dans nos assiettes. Je vous livre trois de mes produits printaniers préférés dans cet article.


Je ne sais pas vous, mais moi, j’adore aller faire mes courses chez le maraîcher et là-bas, je reste toujours informée des légumes et des fruits de saison. Dès le printemps, je suis toute excitée de voir apparaître au fil des semaines de nouvelles recrues, que ce soient les côtes de bette, les betteraves ou encore les artichauts. Bienvenue dans mon panier de commission!


Mon top 3 du printemps:


Barba di frate

barba di frate Spring Food Myriam Cosmic Sisters

La première petite pépite que j’adore voir revenir sur les étales, chaque année, au printemps, c’est la “barba di frate”, en italien ou “Barbe de capucin” dans sa version francophone. Méconnue en Suisse, c’est une plante qui se trouve à l'état sauvage ou que l'on peut cultiver. Elle est aussi appelée “soude commune” et ressemble un peu à une barbe comme son nom l’indique ou encore à des algues.


Le goût est plutôt herbacé et un peu salé avec une texture croquante que j’adore. La "barba di frate" est le plus souvent cuite et consommée comme légume-feuille, un peu comme la salicorne. Souvent importés d’Italie, ces végétaux sont cuisinés généralement en antipasti, en risotto ou encore avec des pâtes du type spaghetti ou tagliatelles.


Ail des ours

Ail des ours Spring Food Myriam Cosmic Sisters

En fait, par ail des ours, on fait référence à l’ail sauvage bien connu de nos cuisines pour sa forte odeur et son goût prononcé. La légende dit que les ours recherchaient cette plante herbacée après l'hibernation pour se purger, donc un peu comme une détox printanière.


Par contre, l’ail des ours ne se cultive pas, car il lui faut un sol très spécifique, qu’on a pas encore exactement identifié. C’est donc au petit bonheur la chance qu’on cherche cette plante de sous-bois frais et ombragés en Suisse dans des régions très spécifiques jusqu’à la fin avril. Et il faut faire bien attention à ne pas le confondre avec du muguet qui est hautement toxique si on l'ingère.


Asperge



C’est un classique connu et reconnu par tous, mais néanmoins incontournable! Et en plus, l'asperge se déguste sans trop d’artifice: juste saisie ou à l’eau, l’important c’est d’en garder le goût et le croquant.


En plus d'être une mine de vitamines B9 et de vitamines C, l'asperge contient également des antioxydants, mais elle est surtout connue pour ses propriétés diurétiques naturelles. D'ailleurs, les responsables du fameux parfum post-asperge, ce sont des composés soufrés appelés mercaptans.


Si vous vous lancez dans de délicieuses recettes avec les stars de la saison, pensez à nous envoyer vos résultats.


Pour ma part, je me suis lancée dans des poêlées d’asperges, des spaghettis à la "barba di frate", ainsi qu’un délicieux pesto à l’ail des ours.


À vous de jouer!