• Cosmic Sisters

Cosmic Boss [Ep14]-rencontre avec shera

Retrouvez les nouveaux épisodes de Cosmic Boss, la série où l’on vous présente des sisters entrepreneuses qui assurent pour un concentré d'inspiration et de good vibes.

woman entrepreneure smiling

Sheherazade, fondatrice de l’Atelier FH, le soulier engagé


En quête de sens après une carrière dans les ressources humaines au sein de grandes entreprises, cette passionnée de mode de seconde main féministe et écologique retrouve le chemin de l’alignement de ses valeurs grâce à la création de l’Atelier FH.


Pourquoi est-ce que c’est important de consommer de la seconde main?


De nos jours, la conscience de notre environnement et de la pollution de notre planète gagne de plus en plus en visibilité. Les vêtements, et surtout les chaussures sont des éléments relativement compliqués à recycler et créent donc une quantité importante de déchets. En consommant de la seconde main, on peut considérablement réduire ce cercle vicieux de la fast fashion et faire une transition douce vers la slow fashion et la mode second hand.


Quand a commencé cette aventure Atelier FH?


C’est une toute jeune start-up suisse qui est née en septembre 2020 à l’occasion du Second Hand Day! Ce jour-là, j’ai lancé ma plateforme d’abord sur Instagram, puis je l’ai développée petit à petit jusqu’à devenir un e-shop avec un assortiment de taille du 35 au 41.


Qu’est-ce que ça veut dire “FH”?


Dans ma quête d’ancrage, le nom m’est venu comme une évidence: F.H., ce sont les initiales de ma grand-mère. C’est donc un hommage à mes racines et un retour à l’essentiel.



Quel a été le plus gros challenge?

Arrêter de me définir par rapport à mon job. Au fil du temps, j’ai réalisé qu’on pouvait faire plusieurs activités et avoir plusieurs carrières tout au long de sa vie.

Quelle expérience de vie appliques-tu au business?

Une certaine ténacité. Je mets un point d’honneur à écouter mon intuition. Parce que quoiqu’il arrive, il y a toujours une lumière au bout du tunnel. Toutes les expériences sont riches et bonnes à prendre même si parfois sur le moment ça peut être difficile et frustrant. Ce sont tous ces défis à relever qui rendent la route encore plus belle une fois qu’on les a surmontés.

quelle est ta philosophie?

Croire en soi, même si je doute aussi régulièrement. Finalement, ça rejoint cette persévérance dont je parlais tout à l’heure.

Une femme qui t’inspire?

Il y en a plusieurs, mais je crois qu’il y a un fil rouge entre toutes ces femmes: Gisele Halimi, Simone Veil, Michele Obama. Ce sont toutes des femmes issues de la diversité qui se sont battues pour leur indépendance et qui grâce à l'école, à l’éducation ont montré qu'on peut y arriver même quand on vient d'un milieu modeste ou que l'on a vécu des drames.

Ces femmes se sont également battues pour les autres femmes. Elles ont des parcours professionnels incroyables, mais pas seulement pour leur propre ambition, mais elles se caractérisent également par le fait qu’elles sont tournées vers les autres.

Une chanson qui booste ta créativité?

Ça dépend de la période, en tout cas, même si j’adore danser et la musique qui fait bouger, c’est plutôt la musique classique qui booste ma créativité quelqu’elle soit, même si j’ai un petit penchant pour la voix de Maria Callas.


Quel conseil donnerais-tu à celle que tu étais il y a dix ans?

Sois toi-même et crois en toi, écoute la petite voix qui est en toi. C'est ta différence qui te rend unique et qui te distinguera du reste du monde.

Quels sont tes projets futurs?

J’aimerais vraiment pouvoir continuer à développer Atelier FH et donner du temps bénévolement à des projets tels que Momentum, ainsi qu’à Women In tech Suisse. Concernant Atelier FH, l’objectif est d’accroître la visibilité de la marque, trouver des partenariats dans la mode circulaire, cultiver des collaborations comme celles que je viens de lancer avec une collection capsule de second hand dans un magasin parisien ou encore le corner temporaire à Seefeld chez the PinkSheep, Zurich.

Et pour tous ces projets, je vais bientôt lancer une campagne de crowfunding!


Interview Myriam Blal