• Cosmic Sisters

Cosmic Boss [Ep9] - Rencontre avec Laurie Dicosola


Cosmic Sisters, c’est un concentré de good vibes pour être la meilleure version de soi-même. Et pour davantage d’inspiration, chaque mercredi, on vous présente une sister entrepreneuse qui assure!

Laurie Dicosola, nutritionniste et instructrice de l’alimentation en pleine conscience


Cette passionnée du bien manger a pris un virage à 90° dans sa carrière lorsqu’elle a réalisé que son job ne cadrait plus avec ses valeurs. Laurie a quitté le monde de la pharma et a ouvert son propre cabinet à Cheseaux-sur-Lausanne où elle propose des rééquilibrages alimentaires ainsi qu’un accompagnement spécifique aux sportifs.


Son petit plus en tant que nutritionniste? Laurie propose une approche peu connue en Europe, l’alimentation en pleine conscience. Par cette technique, elle offre à ses clientes et clients, un outil nouveau pour se reconnecter à leurs corps, à leurs émotions et à leur relation avec la nourriture. Découvrez en plus…


Pourquoi la nutrition?


Je suis quelqu’un qui aime bien manger (Rires). C’est aussi ancré depuis mon enfance, j’ai eu une bonne éducation alimentaire; à la maison, on mangeait toujours équilibré. Puis, il y a quelques années, j’ai décidé de ne plus manger de viande et je me suis retrouvée perdue face à mon assiette. Après avoir cherché des informations sur Internet et ne rien trouver de fiable, mon idée de vouloir devenir nutritionniste et aider les gens dans ce parcours s’est renforcée.


Quelle formation as-tu suivie?


J’ai fait une formation de nutritionniste durant les weekends sur une année avec des examens en cours de cursus, où j’ai dû présenter un mémoire final. J’ai réalisé le mien sur la pleine conscience de l’alimentation et comment cela pouvait aider dans un changement alimentaire. J’ai suivi deux personnes qui souhaitaient devenir végétariennes.


Peux-tu m’en dire plus sur la pleine conscience liée à l’alimentation?


Aux Etats-Unis et au Canada, c’est une méthode qui est très répandue. Je me suis formée dans l’une des deux écoles américaines qui enseignent la pleine conscience liée à l’alimentation de manière scientifique. Ces techniques ont été développées pour traiter des pathologies d'hyperphagie boulimique dans les années 70 suivant un protocole précis. On apprend aux personnes à méditer, à manger en conscience, à être moins dans le contrôle et plus dans l’écoute du corps et des émotions. En pleine conscience, on parle de sagesse intérieure.


Comment change-t-elle les habitudes alimentaires d’une personne?


Cela amène à une nouvelle manière de manger: mes clientes vont manger mieux et moins, mais surtout ce dont leur corps a vraiment besoin. Il s'agit d'une reconnexion avec soi. Dans le cadre d'un rééquilibrage alimentaire, il y a toujours une part émotionnelle et donc psychologique qui intervient. Pourquoi d’un seul coup, je vais grignoter quelque chose sans y réfléchir? La pleine conscience permet d’explorer cet aspect.


Pourquoi as-tu décidé d’allier la pleine conscience à l’alimentation?

J’ai suivi des cours de MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) il y a presque 10 ans et donc je pratiquais déjà la méditation quotidiennement quand je me suis dirigée vers la nutrition. Ça a été une évidence d’utiliser la pleine conscience avec des objectifs nutritionnels car ressentir ses sensations corporelles et déterminer les émotions qui amènent à manger d’une certaine manière est clé dans le processus de rééquilibrage alimentaire.


As-tu un exemple de ta pratique?


Avant même de prendre la première bouchée, regarder son assiette, sentir les odeurs, regarder les couleurs, réfléchir d’où vient la nourriture. En prenant, le temps de manger, c’est comme si on redécouvre l’aliment. On a tendance à faire les choses par habitude et là, on cherche à prendre du recul.



Comment réagit ta clientèle?


C’est quelque chose que je propose, mais n’impose pas. L’avantage, c’est que cette méthode a plusieurs approches tout aussi efficaces les unes que les autres. Je peux très bien m'orienter vers des visualisations ou dégustations en conscience qui sont ludiques et plus accessibles pour les personnes moins à l’aise avec la méditation formelle. Dès que mes clientes ressentent les bienfaits de la pratique, elles continuent parce que ça leur fait du bien sur le moment et pour le reste de la journée.


Quel est le plus grand défi de ton travail?


Mon challenge est vraiment de faire connaître la pleine conscience plus amplement comme technique durable, sans frustrations et surtout, qui fonctionne!


Ta philosophie de vie?


Avoir du plaisir dans ce que l’on fait, pour moi, cela veut dire qu’on est sur le bon chemin!


La chanson qui te fait du bien ces jours?


Love…Thy will be done de Prince, je ne le connais pas très bien mais je suis à fond, je suis comme ça, une passionnée. (Rires)


Une femme qui t’inspire?


Danielle Laporte, elle est entrepreneuse et blogueuse. Elle parle beaucoup d’amour et encourage les femmes à s’épanouir, à sortir le meilleur de soi-même pour le retransmettre au monde.


Mind’Eat, c’est quoi?


C’est le podcast que je débute dans l'idée de partager des informations sur la nutrition durable et consciente, un peu à l’image des mes articles de blog et interviews. Mon but est de vous aider à faire des choix nutritionnels éclairés et adaptés à vos besoins corporels. À l’avenir, j’ai envie aussi de faire découvrir des initiatives locales.



Alors, prêtes à essayer l'alimentation en pleine conscience? Si cela a éveillé ta curiosité, tu peux trouver plus d'informations sur le site de Laurie, en cliquant ici ou sur sa page Instagram, @lauriedicosola.


Interview par Laetizia Barreto