• Laetizia Barreto

Une semaine pour l'égalité à Genève

Du 27 février au 8 mars, la cité de Calvin héberge l'annuelle Semaine de l'égalité. Cette édition remet en question la neutralité de l'espace public vis-à-vis du genre.


Quel est votre rapport à la rue? Pensez-vous que l'urbanisme soit genré? Ce sont ce genre de questions sur lesquelles la Semaine de l'égalité genevoise se penche cette année. Pour construire une ville inclusive, il est important de "s'interroger [sur] les usages différenciés de la ville et explorer les pistes d’action pour construire une ville ouverte, accessible et accueillante".


Cette démarche s'inscrit plus largement dans le plan d'action municipal "Objectif zéro sexisme dans ma ville", lancé en 2019. Des espaces publics plus égalitaires pour que tout le monde s'y sente serein et légitime? On salue l'initiative! Au vu de la situation politique actuelle, la Semaine de l'égalité genevoise revêt, elle aussi, un format digital.


programmation en ligne


Tous les événements où l'on se rassemble ont été reportés à une date ultérieure, cependant, quelques tables rondes et webinaires sont au programme. Chez Cosmic Sisters, on a retenu deux dates.

  • Le 2 mars à 19h :

Une table ronde sera diffusée en live streaming sur le sujet, «Genève, une ville égalitaire? Expériences de femme-x-s dans l'espace public». Les quatre intervenantes sont Tais Dutra, membre du comité du Club en fauteuil roulant Genève (CFRGe); Inès El-Shikh, membre des collectifs Foulards violets et Faites des Vagues; Marta, travailleuse du sexe; Anaïs Potenza, actrice culturelle engagée, coordinatrice pour We Can Dance it.

  • Le 8 mars à 16h30

La Fondation impact IA et Women in Digital Switzerland vous propose un webinaire sur l'intelligence artificielle (IA). En français et anglais, cet événement prend place pour découvrir "les opportunités et les défis qui accompagnent les femme-x-s investie-x-s dans l'intelligence artificielle". Pour s'inscrire, cliquez sur ce lien.

lecture de genres

Que serait une Semaine de l'égalité sans sa bibliographie avisée? Cette année, les pistes de lectures s'orientent du côté des enjeux du genre dans l'espace public. La rédac de Cosmic Sisters a décidé de découvrir 4 œuvres qui touchent des thématiques féministes. Women power!

  • M'explique pas la vie, mec! Blachette, Rokhaya Diallo (Marabout 2020)

Cette B.D. a été réalisée par Rokhaya Diallo, journaliste et réalisatrice et Blachette, dessinatrice et illustratrice. Elles pointent le doigt sur tous les comportements masculins qui invisibilisent les femmes dans la société. On y parle de mansplaining, manterrupting et manspreading.


  • Ma vie sur la route: mémoires d'une icône féministe, Gloria Steinem, Harper Collins 2019

L'autobiographie de Gloria Steinem, journaliste, militante et véritable figure de la lutte pour les droits des femmes et civiques aux US nous attire comme un aimant. Elle raconte plus de 50 ans de combats où elle a voyagé à travers l'Amérique, en défendant tout autant la cause amérindienne que le droit à l'avortement en passant par les droits de la communauté gay.


  • Le sexisme, une affaire d'hommes, Valérie Rey-Robert, Libertalia 2020

Cette autrice aborde la thématique du sexisme d'un autre prisme plus qu'intéressant. Selon elle, le principal problème des violences faites aux femmes est la virilité. Elle détourne la fameuse phrase de Simone de Beauvoir en "on ne naît pas homme, on le devient" et en fait son postulat de départ pour analyser la construction du genre.


  • Vers des villes plus égalitaires, Sandrine Boucher, Femmes ici et ailleurs- n°19, 2017

Des solutions simples et efficaces pour rendre les villes aussi agréables pour les unes que pour les autres? C'est ce qu'apporte cet ouvrage qui relate l'aventure d'une petite équipe de jeunes français-e-s qui a exploré la planète, de la Suède à l'Afrique du Sud et de l'Uruguay jusqu'au Japon, pour faire un état des lieux des inégalités femmes-hommes dans l'espace urbain. De cette expérience anthropologique, une moisson de bonnes pratiques ont été rapportées.