• Myriam Blal

SEXPERIENCE (S1E5) - Le complexe de l’Instagram body

Retrouvez la minute intime de Cosmic Sisters grâce à Myriam et sa rubrique hebdomadaire, Sexeperience. Mymy se lâche et vous fait des confidences sur sa vie de célibataire post-trentenaire, féministe et indépendante.


L'été, saison de dévoilement


La chaleur monte enfin et avec elle, les vêtements se raccourcissent. Moins d’habits, ça veut dire plus de corps. Plus de peau, c’est-à-dire plus de potentiels complexes à la vue de tout le monde.


Sans grande originalité, mon complexe, mon obsession à moi, c’est mon ventre. Cette petite bedaine que j’ai toujours un peu eue, mais qui s’est développée avec les années. Elle a grossi tant visuellement que dans ma tête.


Mon ventre


Bien que j’aime mon corps aujourd’hui plus que je ne l’ai jamais aimé et que j’en prenne bien plus soin que jadis, je n’arrive pas à aimer cette amas de graisse sur mes abdominaux. J’aime la poitrine qui le précède, ainsi que le derrière qui le suit et j’aime aussi mes jambes, mes yeux, mes cheveux, mes mains, mais j’ai du mal à t’aimer toi, mon ventre.


Je te nourris sainement la plupart du temps, je te challenge plusieurs fois par semaine à la salle de sport, mais tu ne me le rends, d’après moi, pas tout à fait à la hauteur de mes efforts.


Une lutte entre mon corps et ma tête


Je sais pourtant que ma valeur ne se résume pas à celle que je donne à mon enveloppe corporelle. Mais même si ma tête rationnalise cette histoire de poids en se disant que ce n'est au final que des chiffres, je n’arrive pas à accepter ce double menton ou ces bourrelets que je vois quand d’autres me photographient.


Et pourtant, j’essaie de me concentrer sur le positif, sur ce que j’aime chez moi et me dire que ma beauté ne vient pas de l’extérieur, mais bien de ma personnalité! Et souvent, ça marche, mais soudain, il suffit d’une soirée dans laquelle je me sens invisible, d’une image peu flatteuse de moi ou d’un jour de pesée, et la jeune femme remplie d’insécurités refait surface.


Comme plein de gens et principalement des femmes, j’ai grandi avec l’idée que je devais être jolie et que c’est ce qui me donnait de la valeur. C’est quelque chose que j’ai dû mal à écrire, parce que c’est une vision qui me dérange et que j’essaie de déconstruire quotidiennement. Monsieur Le Patriarcat, je ne vous remercie pas de m’avoir mis très profondément dans le crâne qu’en tant que femme, je devais répondre à des canons de beauté qui changent d’une décennie à l’autre.





“Les hommes aiment les formes”


“Tu es si belle.” “Tu es parfaite.” “Ton corps est magnifique.” “Les hommes aiment les formes.” Ma conscience connaît déjà toutes vos réactions. Et oui bien sûr, que je suis parfaitement belle comme je suis et que mon corps est magnifique pour tous les hommes qui aiment les formes.


Mais ce que j’aimerais moi, c’est ne même pas me soucier de l’apparence de cette merveille biologique qu’est le corps. J’aimerais pouvoir juste célébrer le fait qu’il soit en bonne santé. J’aimerai me sentir bien avec lui, que je sente ou pas un bourrelet sur le haut de mes cuisses quand je m'assieds.


Je voudrais me libérer totalement de savoir ce qui plaît aux hommes ou aux autres femmes. J’aimerai me plaire juste à moi-même. Avec ou sans maquillage, avec ou moins de kilos, avec ou moins de poils. Nue ou habillée. Dans mon miroir ou sur du papier glacé.


Je souhaiterais m’aimer de manière inconditionnelle. Je voudrais irradier cette énergie irrésistible que l’on appelle communément la confiance en soi. Parfois, j’y arrive, mais de manière encore trop conditionnelle à mon goût.


Ôde à Myriam


Que je sois ta conscience ou ton corps, nous ne formons qu’une même entité qui traverse ces années en faisant face au temps, aux épreuves, aux chagrins, aux réussites et aux bonheurs. J’ai envie d’aimer tout ce que ça a créé sur mon corps et dans mon esprit. Parce qu’on ne sort pas indemne de la Vie et encore heureux! À quoi servirait d’avoir vécu cette existence si on la quittait sans aucune égratignure, ni aucun apprentissage.


Myriam, je veux t’aimer pour toute notre vie et dans ta totalité.