• Sarah Blal

Alber Elbaz rejoint les étoiles

Le designer chouchou des célébrités et ancien directeur artistique de la Maison Lanvin s’est éteint hier soir à Paris à l'âge de 59 ans. Hommage à celui qui sublimait les femmes du XS au XL.

© AZ Factory

Adoré par les célébrités et respecté par ses confrères, le designer israelo-américain qui avait redonné à la Maison Lanvin ses lettres de noblesses nous a quitté après 3 semaines de combat contre le Covid-19.


Jamais sans son nœud papillon, Elbaz était apprécié pour son empathie, son humour et bien sûr pour sa vision si singulière de la mode. Reconnaissable à sa petite silhouette ronde et ses grandes lunettes noires, le designer commence sa carrière à New York dans l’atelier de Geoffrey Beene avant de s’envoler pour Paris au milieu des années 90 afin de prendre les rênes de la Maison Guy Laroche et de rafraîchir son image.


Il succède ensuite à Saint-Laurent, à la direction artistique de la Maison éponyme, assurant la relève après la disparition du designer. C’est en 2001 qu’il rejoint la Maison Lanvin où il reste 14 ans. À la tête de la maison française, le couturier la dépoussière en lui redonnant notoriété et succès.


"Si ce n'est pas comestible, ce n'est pas de la nourriture. Si ce n'est pas portable, ce n'est pas de la mode"

Chez Lanvin, Elbaz affirme sa vision de la mode pour les femmes. Le vêtement a pour lui un rôle embellisseur et non de déguisement ou de camisole. Mode rime alors avec fonctionnalité et praticité: "les femmes sont plus indépendantes, elles osent davantage. Elles ne dépendent pas de leur mari qui leur donne un chèque pour s'acheter une robe. Elles ne dépendent pas non plus d'un styliste [...]. Un vêtement doit les accompagner. Elles ont envie de bouger avec, de vivre avec. Le mouvement est essentiel pour moi, c'est la vie".



Après une résignation brutale en 2015, Elbaz se fait discret avant de revenir en 2019 sur le devant de la scène, au sein du groupe suisse Richemont, avec le lancement de sa marque "AZ Factory". La griffe se veut luxueuse, digitale, basée sur l’innovation et sur la technologie. Elle propose des vêtements fonctionnels pour tous.


Ce nouveau départ, écourté, laisse le monde de la mode sous le choc. On se rappellera de lui pour sa vision libératrice des corps des femmes.